Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP)

Salarié d'une entreprise de moins de 1000 personnes - ou dans une entreprise de redressement ou liquidation judiciaire sans condition d'effectif - vous êtes concerné par une procédure de licenciement pour motif économique, et votre employeur vous propose d'être suivi en Contrat de Sécurisation Professionnelle (CSP).

Un nouveau dispositif s'applique dorénavant aux procédures de licenciement économique engagées à partir du 1er février 2015. Il ne modifie en rien les conditions ni les modalités d'adhésion.
Le salariés dispose, à compter du lendemain de la remise des documens relatifs au CSP, d'un délai de réflexion de 21 jours pour accepter les CSP ou bien refuser et être indemnisé au titre de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) qui concerne tout demandeur d'emploi privé involontairement d'un emploi.

Le CSP peut durer douze mois afin de permettre un retour durable à l'emploi, si nécessaire à travers une formation qualifiante ou une reconversion professionnelle.

Pour tout complément d'information, vous pouvez consulter le site du service public

arrow_downwardTélécharger un dossier de candidature

Gérer les cookiesPolitique de confidentialité